Les rituels de Victorine

Après des études en école de commerce (management et marketing du luxe), passionnée de danse et d’équitation, Victorine Perdereau a travaillé comme Chef de projet dans les cosmétiques de luxe. Installée depuis 2 ans à Avignon, elle a décidé de réorienter sa vie professionnelle pour suivre son envie « d’être proche des gens et d’être à leur écoute ».

Personal trainer à domicile et professeur de Pilates, Victorine vous accompagne dans son univers à travers trois domaines liés à l’épanouissement personnel : le sport, la nutrition et le mieux-être. Toujours désireuse de se perfectionner, Victorine poursuit son chemin en suivant une formation de naturopathie, afin d’apporter le meilleur à chacun.

En partageant ses rituels, Victorine souhaite donner les « outils de demain ».

« Offrez-vous la meilleure version de vous-même »

Olivier Berlion

Dessinateur de BD, découvrez Agata, romance musclée à la sicilienne.

Elle est belle, pianiste, polonaise et vient d’arriver aux USA. Agata va croiser la route de l’un des plus célèbres mafieux des années 30, Lucky Luciano. Olivier Berlion, dans sa nouvelle série, leur offre un destin romanesque. Même si Luciano a revendiqué de ne s’être jamais laissé embarquer dans une affaire sentimentale, incompatible avec ses combines tordues et lucratives. Pourtant l’auteur de Tony Corso et de L’Art du crime s’est lancé dans une saga bien cadrée, très documentée et dans laquelle son dessin, toujours aussi séduisant fait mouche. Agata, quel sera son avenir prise au piège dans les filets de Luciano ?

1931, Lucky Luciano s’en sort de justesse dans une confrontation qui aurait pu être mortelle avec un caïd maffieux, Salvatore Maranzano. Il lui a ordonne de tuer celui qui le défie et pour qui Luciano travaille à New-York, Masséria. Luciano accepte pour sauver sa peau mais avec une idée en tête, éliminer ces deux maffieux d’une autre époque pour mettre en place un vrai empire du crime industriel et efficace. Agatha arrive à New York où elle vient rejoindre son oncle qui va l’emmener à Chicago. Elle est partie de Pologne car elle est recherchée par la police pour avoir avortée, ce qui est interdit. Luciano fait abattre Masséria sans se salir les mains. Agatha s’installe dans une chambre dans un bar tenu par James. Maranzano seul patron des truands, leur imposent de lui verser une part importante de leurs bénéfices et décide de faire tuer Luciano. Il embauche un professionnel, Vincent Coll. Mais Luciano prend les devants et envoie son copain Levine faire le boulot. Désormais Luciano a les mains libres et peut s’attaquer à des marchés légaux avec ses méthodes violentes. Il crée un syndicat du crime aux structures de grande entreprise.

La vie de Luciano est un roman noir, certes, mais hors normes. Il va avoir des liens non seulement avec le crime mais aussi la politique et la grande Histoire. Pour faire réduire sa peine de 30 ans de prison, il aidera le gouvernement US à infiltrer les dockers de New York pour dépister des agents nazis, les troupes US à débarquer en Sicile puis en Italie en 1943. Il a écrit des mémoires où il se donne le beau rôle comme le dit Olivier Berlion dans l’interview donné à ligneclaire.info. Ses copains, que le cinéma a immortalisé, sont Siegel, Lansky ou Genovese. Dans ce premier album, la belle Agata prend ses marques et le hasard va l’emmener vers Luciano, contrainte et forcée. On verra dans le tome 2 ce qui va arriver entre les deux héros de la série. Tout ce que Berlion raconte sur Luciano est vrai, étayé. Une rétrospective passionnante des USA en 1930, des décors, des ambiances dignes des films les plus connus et un beau cahier graphique de dessins, croquis, essais en fin d’album.

Agata, Tome 1, Le syndicat du crime, Glénat, 15,50 €